Comment reconnaître un produit de maquillage périmé ?

Il est rare de se souvenir quand exactement un produit a été acheté. Pourtant, cette information est importante puisque, comme pour les denrées alimentaires, tous les cosmétiques ont des dates précises de péremption. Ainsi, apprendre à reconnaître les signes d’un mascara ou d’un fond de teint périmé peut vous éviter certaines mésaventures comme une éruption cutanée ou une conjonctivite liées à une accumulation de bactéries sur le produit en question. Voici donc quelques conseils pour vous prévenir de toute mauvaise surprise dermatologique.

Observez les pots

Tout comme pour l’alimentation, il est obligatoire pour les marques de cosmétiques d’indiquer sur le produit sa date limite de consommation. Cependant, ce n’est pas à la date d’achat qu’il faut se fier, mais à la date d’ouverture : sur chaque tube ou palette, vous trouverez en effet le logo d’un pot avec un chiffre et une lettre. S’il s’agit d’un « M », il indique le nombre de mois pendant lequel votre maquillage peut être appliqué sans risque. S’il s’agit d’un « Y », alors il faut compter en année. Ainsi, si vous apercevez la mention « 6 M » derrière votre blush favori, vous savez que vous pourrez l’appliquer sans risque les 6 mois suivant son ouverture : n’entamez alors un produit que si vous êtes certaines de l’utiliser régulièrement, ne faites pas l’erreur de l’ouvrir uniquement pour tester sa couleur !

Les dates à connaître

Parfois, le logo est introuvable sur le produit lui-même, mais il est tout de même possible de se fier à quelques généralités :

  • Les mascaras et les eye-liners ont la durée de vie la plus courte, variant de 3 à 6 mois selon les marques et les compositions. Il en va de même pour les crayons khôl qui sont en contact direct avec les muqueuses, surtout pour ceux à mine rétractable qui se transforment rapidement en nid à bactérie.
  • Les produits poudres comme le blush, les fards à paupières ou encore les highlighters sont utilisables de 12 à 18 mois après ouverture. Pour minimiser les risques, on préfère les appliquer au pinceau plutôt qu’au doigt, en prenant soin de les laver très régulièrement.
  • Les produits liquides comme le fond de teint se conservent toute une année, bien que les formats pompes offrent une bien meilleure hygiène que ceux qui possèdent un applicateur.
  • Les rouges à lèvres quant à eux se conservent généralement de 18 à 24 mois.

Détecter des signes de vieillissement

Si un produit traîne depuis longtemps dans vos placards sans que vous ne puissiez vous rappeler sa date d’achat, il est alors possible de se fier à plusieurs facteurs pour déterminer si oui ou non il peut être conservé. Tout d’abord, vérifiez son odeur : ceci est valable pour les rouges à lèvres ou pour les crèmes qui vont avoir tendance à sentir différemment après leur date de péremption. Ensuite, intéressez-vous à la texture du produit, comme pour un mascara qui serait devenu friable ou un fond de teint liquide qui serait pâteux. Enfin, penchez-vous sur la couleur du produit en question : un fard à paupières ne sera plus aussi pigmenté, une crème pour le visage sera devenue jaunâtre. Quoiqu’il en soit, à la moindre suspicion, préférez jeter le cosmétique douteux.

Les bonnes attitudes à avoir

Pour éviter toute mauvaise surprise, quelques gestes simples peuvent vous aider au quotidien. Déjà, n’hésitez pas à inscrire sur un calepin ou directement sur le produit en question sa date d’ouverture : cela vous permettra de ne plus avoir de doutes quant à la date de péremption. Ensuite, n’ouvrez un produit que si vous comptez l’utiliser régulièrement, interdisez-vous tout swatch inutile et gardez le cosmétique dans un endroit sec. Enfin, lavez vos pinceaux après chaque utilisation et désinfectez-les plusieurs fois par mois. De cette façon, vous éviterez une accumulation des bactéries sur vos cosmétiques et vous pourrez vous en servir plus longtemps que la moyenne