Acheter une voiture à l’étranger : quelles sont les formalités ?

Le prix d’un modèle précis de voiture peut varier d’un pays à un autre. Que ce soit un véhicule neuf ou d’occasion, vous pouvez le commander de l’étranger pour faire moins de dépenses. Par ailleurs, certains modèles rares ne se retrouvent que dans certains pays étrangers. Acheter une voiture à l’étranger dans ces cas est donc inévitable. Cependant, quelles sont les procédures à suivre ? Lisez cet article pour en savoir plus.

Versement des frais d’achat à l’étranger

 

La première formalité dans le processus d’achat d’une voiture à l’étranger est le paiement. En effet, avant de procéder à un achat à l’étranger, il faut tenir compte des paramètres ayant rapport au transfert des frais d’achat. Ainsi, les frais bancaires ne doivent pas être trop élevés. En plus, il est important que le moyen et le mode de paiement soient connus et utilisés par le vendeur. Et en dernier, le versement doit se faire dans la devise du pays étranger.

Transport du véhicule vers son acheteur

 

Après achat du véhicule, il faut penser à l’envoyer vers vous. Autrement dit, du pays étranger à votre pays. Afin de transporter votre voiture, vous pouvez dans le premier cas demander une plaque d’immatriculation temporaire. À partir de cet instant, vous avez quelque temps (maximum 1 mois) pour envoyer la voiture dans votre pays.

Dans le deuxième cas, le processus de transport sera confié à une entreprise spécialisée dans le domaine. Ce sont des professionnels dans le transport des voitures spécifiquement ou des marchandises en général. Dans les deux cas, vous aurez à dépenser pour le transport, mais le deuxième coûte relativement plus cher que le premier.

Droits de douane lors de l’achat d’une voiture à l’étranger

 

Pour tout achat effectué à l’étranger, les formalités de douanes sont inévitables. En vous rapprochant de l’administration des douanes, vous pouvez avoir tous les renseignements relatifs aux frais de douane. Généralement, certains documents sont demandés. Il s’agit des documents tels que : le certificat d’immatriculation, la déclaration de transit communautaire externe dans certains cas, la facture de vente de la voiture à l’étranger et un certificat justificatif de l’origine préférentielle.

 

Immatriculation de la voiture étrangère une fois arrivée dans votre pays

 

Pour circuler librement dans un pays, il est nécessaire que le véhicule soit immatriculé et assuré. Il faut savoir que lorsque vous achetez un véhicule à l’étranger, ce dernier n’est pas immatriculé. Et, une voiture non immatriculée signifie : pas de carte grise, pas d’assurance et par conséquent elle ne peut être conduite. Étant donné que l’immatriculation définitive du véhicule prend assez de temps, il faut plutôt obtenir un certificat provisoire d’immatriculation. Cette demande se fait dans le mois qui suit l’achat de la voiture auprès de la préfecture de votre lieu de résidence. Par ailleurs, vous devez avoir sous la main des documents comme :

  • la carte d’identité,
  • le certificat de cession,
  • un justificatif de domicile,
  • le certificat de dédouanement pour les véhicules achetés hors UE,
  • le certificat de conformité,
  • le quitus fiscal pour l’achat d’une voiture à l’intérieur de l’Union européenne,
  • le certificat de demande d’immatriculation.

En somme, acheter une voiture à l’étranger est peut-être la meilleure solution qui s’offre à vous. Les procédures à suivre pour y parvenir sont détaillées plus haut.

Une question ou une réaction ? Publiez un commentaire !