Beauté

Greffe de cheveux : de plus en plus de femmes adeptes des implants capillaires

Greffe de cheveux
Greffe de cheveux : de plus en plus de femmes adeptes des implants capillaires
Votez pour cet article

Extensions, coiffures trop serrées, terrain héréditaire, stress, ménopause… Nos cheveux sont de plus en plus sollicités avec les nombreux traitements qu’on leur inflige pour rester à la mode et paraître toujours plus jeune. Chez les femmes, les implants capillaires sont devenus très fréquents puisque le nombre des interventions a triplé depuis 2004 et que 15% des femmes sont concernées.

Quel type de profil ?

Il n’y a pas de profil particulier, cela concerne plus particulièrement les femmes qui n’arrivent plus à se coiffer, dont le front se dégarnit avec la peau du crâne visible à certains endroits. Grâce aux avancées technologiques et à la médecine, le cheveu garde désormais toutes ses caractéristiques (forme, volume, couleur) puisque lors d’une greffe, on prélève le cheveu avec son follicule. Cependant, les femmes victimes d’une chimiothérapie peuvent se voir refuser la greffe pendant plusieurs années car leur bulbe peut avoir été détruit.

Les nouvelles techniques efficaces

Le robot Artas

Désormais, il est possible de faire une greffe de cheveux avec Artas. Il s’agit d’un robot à la pointe de la technologie qui révolutionne la pratique avec une association unique entre la robotique et le savoir-faire d’un médecin compétent. A ce jour, c’est la méthode qui permet d’obtenir un résultat avec la meilleure qualité.

Le robot Artas permet de traiter tous les stades de la calvitie qui sont d’origine androgénétique. Contrairement à une méthode manuelle qui permet de prélever 1800 greffons par heure, le robot peut atteindre, quant à lui, jusqu’à 9 000 greffons. Il est donc désormais possible de traiter une zone étendue en une seule séance, ce qui était auparavant impossible.

De plus, cette technique révolutionnaire permet de traiter les cheveux les plus crépus, offrant ainsi la possibilité aux personnes auparavant exclues du dispositif de pouvoir profiter des bienfaits de l’implantation capillaire. Cependant, tout comme la greffe capillaire manuelle, il est important de prendre rendez-vous avec un médecin compétent qui analysera votre cas lors de plusieurs entretiens médicaux afin de choisir la meilleure méthode adaptée à vos envies.

La greffe par bandelettes

C’est l’intervention la plus ancienne destinée aux alopécies importantes. Sous anesthésie locale, un prélèvement est fait dans la zone garnie avec une bande de cuir chevelu pouvant aller de 2cm à 25 cm selon les cas, soit une surface de 50cm², sachant qu’on compte 100 cheveux en moyenne par cm². Le médecin va alors découper des greffons de un à trois cheveux pour y implanter la bande de prélèvement qui sera par la suite, refermée par des fils ou des agrafes. De légères douleurs peuvent se faire ressentir les jours suivant l’intervention.