La cryothérapie, Kézako ?

Cryotherapie

Connaissez-vous la cryothérapie ? Cette pratique commence à être de plus en plus utilisée en médecine, mais aussi dans les instituts de bien-être. Elle consiste à mettre le corps au contact du froid pour en tirer des bénéfices. Elle diminuerait la douleur et permettrait d’aider à soigner différents maux. On vous explique en détail ce qu’est la cryothérapie.

Un soin entier

Nous connaissons le remède simple de grand-mère qui consiste à appliquer du froid sur une zone douloureuse pour la soulager. Suite à une entorse, pour soigner une verrue ou après un soin dentaire, il est commun d’appliquer du froid. Elle va permettre de dégonfler et d’apaiser la douleur. Cette technique peut s’utiliser de façon beaucoup moins locale ! En effet, la cryothérapie peut aujourd’hui s’utiliser sur le corps entier. Le corps est immergé totalement dans un air froid et sec pouvant aller jusqu’à -150 degrés. La durée ne peut excéder trois minutes sinon des risques d’hypothermie et de brûlures sont possibles.

La cryothérapie, une méthode pour maigrir ?

Elle est beaucoup employée dans les instituts de bien-être pour diminuer la cellulite. Cependant l’INSEP a réalisé une étude qui n’a pas entrainé de perte de poids chez les participants. En fait, la circulation du sang réduit la rétention d’eau et le corps est plus tonique, cela permet de raffermir la peau. Ce procédé est très en vogue, mais reste onéreux. Plusieurs séances sont nécessaires pour obtenir un résultat satisfaisant. C’est pourquoi beaucoup de femmes ont recours à un prêt personnel pour pouvoir payer leurs séances. Selon certains instituts, il est possible de régler en plusieurs fois.

La cryothérapie pour les sportifs

Cette méthode n’est pas nouvelle, les Romains avaient déjà des bains froids dans leurs thermes. Le mot cryothérapie par contre est beaucoup plus récent. Il a été employé pour la première fois en 1908. La première cabine de cryothérapie pour le corps entier a été créée au Japon en 1978. En France, c’est en 2009 que la première chambre a été créée à l’INSEP. En 2011, le tour de France s’est servi de cette méthode pour les cyclistes. Régulièrement pratiquée par les athlètes de haut niveau, elle permettrait de diminuer le temps de récupération à l’issue d’une séance sportive et aurait un impact sur les muscles. Cela n’a pas été prouvé scientifiquement et selon le médecin Jean-Robert Filliard de l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance), les résultats sont plutôt de l’ordre du ressenti. En tous cas, les courbatures sont écourtées !

Des effets antalgiques et anti-inflammatoires

Que peut-il bien se passer dans le corps pendant ces trois minutes ? Sa température descend et un choc thermique violent est provoqué. Les vaisseaux sanguins grossissent, le sang circule davantage et les tissus s’oxygènent. Les récepteurs de la peau sont anesthésiés et cela entraine une diminution de la douleur. Des endorphines sont produites et apportent du bien-être, ce qui aide dans les états dépressifs. Les molécules anti-inflammatoires sont libérées, le cœur diminue son rythme. De ce fait, la cryothérapie peut servir dans le cas de blessure de type entorse. La partie malade gonfle moins, le sang circule davantage et la blessure désenfle. Antalgique, elle diminue la douleur. Le froid aurait un impact direct sur la transmission nerveuse de la douleur. Vous l’aurez compris, ce procédé est efficace dans des cas bien spécifiques, mais n’est pas encore reconnu par la science. N’hésitez pas à consulter un spécialiste avec lequel vous pourrez définir vos besoins et être averti des éventuelles contre-indications.

Une question ou une réaction ? Publiez un commentaire !