Le régime cétogène : quand la graisse fait maigrir

Connu pour son potentiel thérapeutique auprès des personnes atteintes du cancer, d’Alzheimer ou encore d’épilepsie, le régime cétogène fait de plus en plus d’adeptes. Très pauvre en glucides et très riche en graisses (lipides), il consiste à faire entrer notre corps en cétose ce qui induirait une diminution de l’appétit et une augmentation de la dépense énergétique au quotidien. Quand les graisses font maigrir… Zoom sur ce régime d’un nouveau genre.

D’où vient la diète cétogène

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la diète cétogène est connue depuis des milliers d’années. En effet, sous l’Empire Romain, on pensait que les personnes épileptiques étaient habitées par le démon. Du coup, on les enfermait dans une pièce durant quelques jours sans nourriture. Et lorsqu’elles finissaient par sortir, elles allaient en général mieux. Au fil des siècles, le jeûne est donc devenu l’un des moyens pour traiter l’épilepsie. Et évidemment, il a ces contraintes.

Mais en 1921, le médecin Russell Wilder fait une découverte qui va à l’encontre de toutes ces anciennes pratiques. En effet, il se rend compte que chez les enfants épileptiques, les symptômes diminuent lorsqu’ils adoptent un régime très gras. En réalité, ce genre d’habitudes alimentaires reproduit exactement les mécanismes du jeûne puisque le corps entre en cétose, c’est-à-dire qu’il produit des corps cétoniques. L’avantage, c’est qu’ils ne meurent pas de faim.

La cétose, c’est quoi ?

D’ordinaire, notre corps et notre cerveau tirent leur énergie des glucides (pommes de terre, céréales, pain…). Or, dans un régime cétogène, ils sont extrêmement limités. Il faut savoir que dans une alimentation quotidienne, nous consommons en moyenne 55 % de glucides, 40 % de lipides, et 15 % de protéines. Une diète cétogène, elle, demande une consommation de 70 à 80 % de lipides, 20 à 25 % de protéines et seulement 5 à 10 % de glucides.

Donc, les glucides étant réduits à peau de chagrin, le corps va peu à peu puiser dans les lipides pour produire de l’énergie. Et lorsque ce mécanisme se produit, l’organisme produit ce qu’on appelle des corps cétoniques qui sont en réalité, des réserves de graisse destinées à la production d’énergie pour le cerveau et le corps.

Quels sont les effets ?

Dans un premier temps, les personnes qui entament ce régime peuvent constater de nombreux effets secondaires. Maux de tête, fatigue, nausée, difficultés à se concentrer… Ils peuvent même avoir des crampes et de la constipation. Mais en général, ces effets ne durent pas et sont rapidement remplacés par d’autres, plus intéressants.

On constate notamment une diminution de l’appétit dû en grande partie aux hormones de satiété qui s’atténuent dès l’instant où le corps entre en cétose. Par ailleurs, l’augmentation de la dépense énergétique est plus conséquente tandis que les graisses corporelles diminuent ainsi que l’insuline. En 2013, les scientifiques ont même conclu que la diète cétogène était la plus efficace pour maigrir.

La journée type d’une diète cétogène

Pour Magali Walkowicz, auteur du livre Cétocuisine, voici la journée type pour suivre un régime cétogène :

  • Au petit-déjeuner : bulletproof coffee (café avec de l’huile de coco), œufs brouillés au curry
  • Au déjeuner : salade d’endives aux noix et roquefort, confit de canard, haricots verts
  • Au dîner : asperge vinaigrette, soufflé au fromage et paprika, chocolat chaud onctueux

Voici également quelques exemples pour savoir quoi grignoter et manger au restaurant :

  • Au goûter : un thé vert ou un chocolat chaud et toujours avec du lait de coco. Pour les fruits : les fraises, les mûres, cassis, rhubarbes et framboises sont tolérées. On peut également s’autoriser du chocolat noir à plus de 85% de cacao et une poignée d’amandes
  • Pour l’apéro : des fruits secs comme des cacahuètes, noisettes et des noix de toutes sortes. On peut aussi grignoter du fromage, du saucisson sec et des olives. Mais on s’accorde aussi des tapenades, des crudités et du guacamole.
  • Au restaurant : des œufs mimosa, des crudités, une volaille avec des légumes et en dessert, un fromage blanc ou une pana cotta nature.