Aide à domicile : un soutien à l’aidant familial

Prendre soin au quotidien d’une personne âgée en perte d’autonomie n’est pas une tâche facile, surtout lorsqu’il s’agit d’un proche. C’est la raison pour laquelle il est recommandé d’avoir recours aux services d’une aide à domicile. Nous vous invitons à en apprendre plus sur l’aide à domicile et son importance pour l’aidant familial.

Les différentes aides à domicile

Les aides à domicile visent à accompagner les personnes âgées en perte d’autonomie dans les activités de la vie quotidienne. Leur rôle consiste à seconder ou à remplacer l’aidant familial lorsque celui-ci a d’autres obligations. De manière générale, les aides à domicile sont regroupées en deux grandes catégories que sont les aides à la vie quotidienne et les aides aux soins médicaux à domicile.

L’aide à la vie quotidienne

L’aidant familial, en plus de prendre soin de la personne âgée en perte d’autonomie, doit veiller à l’entretien du lieu de vie. Il peut prendre en charge de nombreuses tâches administratives que son proche ne peut plus effectuer. L’aide à la vie quotidienne consiste à déléguer ces tâches à des auxiliaires de vie. Ces derniers peuvent par exemple s’occuper du ménage, de la lessive, du repassage, de l’entretien du sol. Les aides à domicile peuvent aussi veiller à la préparation des repas et tout ce qui concerne l’entretien de la cuisine, notamment les courses. Certains auxiliaires disposent des compétences pour créer des menus adaptés aux besoins de la personne âgée tout en respectant ses goûts. L’aide à domicile offre également son assistance pour la gestion des courriers, les prises de rendez-vous médicaux ou encore le classement des documents. Vous pouvez leur confier toutes les démarches administratives. Il peut s’agir de :

  • récupérer un colis à la poste,
  • faire un versement à la banque,
  • payer les différentes factures,
  • remplir les dossiers pour les aides financières.

Des aides à domicile sont aussi disponibles pour la toilette de la personne âgée, car cette tâche peut être particulièrement pénible pour l’aidant familial. Les auxiliaires de vie savent comment réaliser la toilette sans brusquer la personne qui la reçoit. Ils peuvent faire des soins esthétiques comme le maquillage, la coiffure et l’épilation. Vous devez par ailleurs savoir que le tarif pour avoir une aide à domicile varie en fonction de la nature de la prestation, de sa durée ainsi que du coût du professionnel aidant. Il est néanmoins possible de trouver les tarifs d’aide à domicile sur des sites spécialisés de services d’aide à la personne, notamment pour celles en perte d’autonomie. De cette façon, vous aurez une idée du budget à allouer à ce professionnel pour votre proche. Vous pouvez de plus demander des aides financières pour le paiement des services, versées par le gouvernement.

L’aide aux soins médicaux à domicile

En dehors de l’aide à domicile utile pour les besoins quotidiens, un support médical peut être nécessaire pour prendre soin de votre proche en perte d’autonomie. L’administration de soins médicaux à domicile relève des compétences d’un infirmier. Ce dernier réalise les soins habituels comme la toilette ainsi que les soins médicaux tels que les injections et les pansements. L’infirmier gère le plus souvent la coordination avec les autres prestataires médicaux, notamment le médecin traitant et le kinésithérapeute. De fait, l’infirmier est la plupart du temps un support à l’aide à domicile, qui s’occupe essentiellement de l’entretien de la maison et des tâches administratives. En outre, à l’inverse de l’aide à domicile que vous pouvez solliciter de votre propre chef pour votre proche aidé, les soins médicaux à domicile se font sur prescription médicale.

Par conséquent, ils sont souvent recommandés après une opération ou lorsque votre proche en perte d’autonomie a besoin de suivre un traitement précis. Il peut arriver qu’un garde malade soit nécessaire pour surveiller l’état du patient, de jour comme de nuit. Cela vous permet en tant qu’aidant familial de vous reposer, puisqu’il informera l’hôpital le plus proche au moindre problème. Notez aussi que les traitements et les prestations des auxiliaires à domicile sont pris en charge par la caisse d’assurance maladie, à quelques exceptions près. À titre d’illustration, les frais de kinésithérapie restent à votre charge. Il convient donc de vous renseigner auprès des autorités pour connaître toutes les aides et subventions auxquelles vous avez droit.

Les subventions pour financer les aides à domicile

Être un aidant familial peut vite devenir une tâche contraignante lorsqu’accompagner votre proche impacte votre activité professionnelle. C’est la raison pour laquelle des aides financières ont été mises en place par les autorités compétentes. Elles ont pour but de compenser un éventuel manque de revenu et de faciliter l’accompagnement du proche âgé. L’une des subventions concerne l’aide-ménagère à domicile. Pour en bénéficier, votre proche doit remplir certaines conditions. Il doit avoir au minimum 65 ans ou être âgé de 60 ans et être reconnu inapte au travail. Il doit aussi avoir des difficultés pour exécuter les tâches ménagères basiques.

Ses ressources mensuelles doivent être inférieures à 916,78 € s’il s’agit d’une personne seule et de 1423,31 € s’il s’agit d’un couple. Enfin, il ne doit pas être éligible à l’allocation personnalisée d’autonomie. Pour faire la demande de cette subvention, vous devez vous rendre au centre communal d’action sociale de votre mairie ou de la ville. Le conseil départemental se chargera de verser la subvention au service d’aide à domicile. En dehors de cette aide financière, vous pouvez bénéficier de certaines exonérations de cotisations sociales sur votre rémunération. Pour en apprendre plus sur les conditions d’éligibilité et les autres allocations, n’hésitez pas à vous rendre sur le site officiel dédié aux personnes âgées.

L’importance de l’aide à domicile pour l’aidant familial

Comme déjà mentionné, le rôle d’aidant familial n’est pas sans conséquence sur votre vie professionnelle. Cette tâche peut aussi porter atteinte à votre vie privée et à votre santé. Prendre soin d’une personne dépendante demande en effet beaucoup d’énergie et de temps. Il faut constamment être à l’écoute de ses besoins et garder une attitude douce. Il n’est pas rare que les aidants familiaux se retrouvent submergés de stress, ce qui a un effet néfaste sur leur état mental, mais aussi sur le bien-être de la personne aidée. Les aides à domicile constituent donc un soutien essentiel à l’aidant familial. Elles lui permettent de s’accorder du repos sans craindre pour son proche en perte d’autonomie.

Les auxiliaires de santé possèdent tous les connaissances et les compétences pour accompagner la personne handicapée dans les tâches quotidiennes et veiller à sa sécurité. En plus de cela, en ayant recours à des aides à domicile, vous vous assurez que votre proche ait de la compagnie les jours où vous n’êtes pas disponible. L’aide à domicile vous soulage de la pression due à l’accompagnement de votre proche en perte d’autonomie tout en lui permettant de lutter contre la solitude qui peut l’accabler.

Une question ou une réaction ? Publiez un commentaire !