Running : 2 bons conseils pour progresser

Votez pour cet article

Dans le domaine de la course à pied coexistent deux camps. A ma gauche, ceux qui courent pour le plaisir, peu importe la météo. A ma droite, ceux qui courent pour perdre du poids, et rentrent chez eux à la moindre goutte d’eau. Peu importe le camp auquel on appartient, nous sommes égaux devant une même volonté : progresser.

Pour progresser, il faut s’accorder du temps

Et c’est valable pour tous les sports. S’il existait une recette miracle convenant à tout le monde, j’imagine que nous serions tous sveltes et en bonne santé. Donc, mieux courir demande de la persévérance, du travail et de la patience. La bonne nouvelle, c’est que le progrès est accessible à tous, pour peu qu’on s’en donne les moyens. Autre facteur qui a son importance : la motivation. Elle aussi s’entretient. Parce que pour voir les premiers résultats, tant sur sa silhouette que dans sa pratique, plusieurs semaines d’attente sont nécessaires. Il faudra apprendre à gérer la fatigue et à respecter ses jours de repos pour éviter le surentraînement.

Partons du principe que si vous êtes ici, c’est parce que vous êtes motivé, et apprenons à améliorer notre pratique de la course à pied.

Augmenter le nombre de séances par semaine

Vous avez débuté votre entraînement à deux séances par semaine et souhaitez en ajouter une à votre compteur. Il est essentiel de veiller à ne pas vous sentir trop fatigué durant cette période de changement. Pour cela, la meilleure technique consiste à y aller progressivement. Ainsi, je vous conseille de commencer par diminuer les temps de courses de vos deux séances. Une fois la troisième ajoutée, augmentez peu à peu la durée de vos trois séances. Reposez-vous vraiment entre chaque séance. Si vous n’êtes pas motivés pour cause de mauvaise météo, investissez dans un tapis de course d’intérieur.

Pour prévenir le risque de blessures, octroyez-vous au moins une séance de préparation par semaine. Vous pouvez vous gainer, faire des pompes, faire des squats… Essayez de travailler votre corps dans sa globalité.

Se fixer des objectifs de progression

Lorsque vous vous fixez des objectifs sportifs, n’oubliez jamais qu’ils doivent être atteignables. Sinon, vous risquez de vous décourager. Si vous débutez, votre objectif pourrait être de courir trente minutes sans vous retrouver à bout de souffle. Un coureur plus expérimenté choisira lui d’améliorer son endurance.

Vous pouvez également vous fixer des objectifs à court, moyen et long terme. Par exemple, en décidant de courir vingt minutes lors de la prochaine séance (court terme), d’ajouter une troisième séance à votre pratique de la course à pied dans quelques temps (moyen terme) et de participer à un semi marathon (long terme). Déterminez-les en fonction de vos envies, de votre niveau et de votre forme.

Le mot de la fin

Remettez souvent votre pratique en question afin de l’améliorer. Restez à l’écoute de votre corps, et ne culpabilisez pas lorsque vous n’atteignez pas vos objectifs aussi rapidement que vous l’auriez souhaité. Pour progresser, il faut que la course à pied reste un plaisir !