Comment évaluer la qualité d’une protection auditive ?

Sur le marché des appareillages auditifs, on retrouve pléthore d’audioprothèses, de modèles, taille et fonctionnalités différentes. De quoi s’y perdre. Si tous les appareils auditifs permettent d’améliorer l’audition, tous ne se valent pas au niveau des performances techniques et du confort d’utilisation. Comment être sûr de choisir une protection auditive de qualité ?

Les critères de base pour choisir un appareil auditif de qualité

Les prothèses auditives ont pour rôle d’amplifier les sons ambiants afin de permettre aux personnes malentendantes de les percevoir de façon optimale. Les modèles récents sont tous conçus selon la même technologie numérique. Les sons extérieurs sont captés par un microphone puis traités numériquement par un microprocesseur avant d’être transmis à l’oreille par un haut-parleur.

Ce traitement consiste à filtrer et réduire les sons parasites. Parfois, il est même possible de simuler une audition naturelle grâce aux fonctionnalités de localisation spatiale et d’écoute binaurale. La correction auditive est ainsi plus fine et aboutie, ce qui augmente le confort du patient. Ceci suppose qu’une protection auditive efficace doit avant tout être numérique, quel que soit son type.

En outre, elle doit obligatoirement posséder les fonctions basiques telles qu’une amplification sonore d’au moins 30 dB, au minimum 12 canaux de réglage et des programmes calmes et bruyants. La grande majorité des appareils auditifs, en particulier les protections auditives Signia, possède ces caractéristiques élémentaires et bien plus pour le confort auditif des patients.

Les options supplémentaires d’une protection auditive de qualité

Pour plus de confort ou en raison de problèmes auditifs plus sévères, certaines options secondaires peuvent être utiles :

  • réduction des acouphènes
  • fonction anti-larsen
  • connexion sans fil
  • microphones directionnels, etc.

Système anti-acouphènes

C’est l’une des fonctionnalités les plus importantes qu’un appareil auditif doit avoir. Elle permet de masquer les acouphènes en générant un bruit blanc qui se confond avec les sifflements. L’audition du porteur est ainsi corrigée, le stress et la fatigue réduits. Toutes les audioprothèses masquent normalement les bruits de fond, mais à des degrés variés.

Connectivité sans fil

Les prothèses connectées sont utiles pour régler certains paramètres depuis votre smartphone grâce au Bluetooth : contrôle de l’exposition sonore, géolocalisation, ajustement du volume, réception des appels, streaming audio, etc. Elles offrent une qualité d’écoute incomparable. Simples d’utilisation, vous pouvez sélectionner vos programmes d’écoute et ajuster le volume depuis l’application mobile dédiée aux prothèses auditives (et téléchargeable) sur le smartphone.

Avant d’acheter votre appareil auditif connecté, vérifiez sa compatibilité avec le système d’exploitation (iOS, Android…) supporté par votre téléphone.

Option de recharge

Les dernières innovations dans le domaine ont fait naitre des protections auditives rechargeables par une batterie lithium-ion. En termes de praticité, elles sont meilleures que celles à pile qu’il faut changer tout le temps et sont ergonomiques. Pour les recharger, il suffit de les poser sur le socle du chargeur.

Avec ces modèles à chargeur lithium, vous pouvez sécher vos protections la nuit. En conséquence, vous prévenez l’oxydation et les défaillances causées par l’humidité. Il serait dommage de passer à côté de cette nouvelle génération d’appareils modernes et performants.

L’audioprothèse de qualité n’est pas forcément celle qui coûte le plus cher ou le modèle le plus sophistiqué. Néanmoins, plus l’appareil possède d’options supplémentaires et meilleure est l’expérience auditive qu’il offre. Mais avant de procéder à l’achat, faites-vous accompagner par un audioprothésiste, car les prothèses auditives nécessitent des réglages fréquents et personnalisés selon le niveau de perte d’audition. Des tests et mesures d’audition sont nécessaires préalablement à toute confection.

Une question ou une réaction ? Publiez un commentaire !