Shiatsu pratique : automassage anti-stress et anxiété.

Shiatsu est un mot japonais qui se traduit littéralement par « pression digitale ». Il s’agit d’une forme de thérapie manuelle et de massage issue de la médecine orientale et de l’acupuncture. C’est une très ancienne forme de soins qui agit sur les méridiens du corps afin de le détendre ou de le tonifier, le but étant toujours de le ramener à un équilibre gage de bonne santé et de vitalité.
D’ordinaire, le patient reçoit le massage par acupressions en étant allongé sur un futon ou un matelas dur. Mais on peut également pratiquer le shiatsu seul, sous forme d’automassage, d’auto pressions, et ainsi profiter de façon tout à fait autonome des bienfaits de cette technique qui, même si les mouvements paraissent simples, agit réellement en profondeurs sur l’énergie vitale.

Quels points du corps faut-il masser, et comment, en cas de stress et d’anxiété ?

D’abord, quelques notions…

En simplifiant un petit peu, on peut dire que la science du shiatsu affirme que l’énergie vitale, le Ki, est présente dans tout le corps mais circule principalement dans les méridiens. Cette énergie, ce Ki, possède deux qualités : le Yin, associé à la terre et considéré comme énergie féminine, et le Yang, associé au ciel et considéré comme énergie masculine. D’une façon générale, les parties basses du corps sont plutôt Yin, tandis que les parties hautes sont dites Yang.
Dans un cas de stress et d’anxiété, le shiatsu considère qu’il y a un excès de Yang dans les parties hautes du corps. Le traitement consiste donc à rééquilibrer les flux et à disperser le Yang en excès. Le foie, la rate et le cœur, trois organes associés à l’énergie Yang, seront traités en priorité. Le cœur est souvent associé à un excès d’agitation, et le foie est lié à la nervosité et à l’anxiété.

Mise en pratique…

Pour les points suivants, exercez simplement une pression continue et régulière avec votre index ou votre pouce. Essayez d’avoir une pression stable pendant un minimum de cinq à dix secondes par point tout en respirant profondément et en accueillant ce qu’il se passe. Idéalement, pratiquez deux massages par jour.

  • Point Yintang, entre les deux sourcils, est le point clé pour traiter ce type de problèmes. Il doit être massé en priorité
  • Point Feng Chi du méridien de la vésicule biliaire. De chaque côté de la nuque et à la base du crâne, juste sous l’os occipital dans une dépression entre les muscles sterno-cléido-mastoïdiens et le trapèze. Imaginez qu’en mettant les mains de chaque côté de la racine du crâne vous voulez tirer la tête encore plus loin des épaules. Vous êtes au bon endroit.
  • Points 12 et 14 du méridien du Vaisseau Conception. Ce méridien trace une ligne médiane à l’avant du corps allant du menton jusqu’au pubis. Le point 14 est juste en-dessous de la pointe basse du sternum, le point 12 est deux largeurs de doigts plus bas et au-dessus du nombril.
  • Le point 1 du méridien du foie. Ce point, qui se trouve sur le gros orteil, près de l’angle interne de l’ongle, aide à calmer les excès de tension nerveuse.

Le shiatsu est une science complète qui regorge de trésors, mais en aucun cas elle ne saurait se substituer à un avis médical en cas de persistance des troubles. Mais connaitre ces points, c’est un peu comme avoir une trousse à pharmacie de secours sur soi tout le temps et partout. En cas d’urgence et de panique à bord, prendre le temps de quelques pressions, les yeux fermés et la respiration consciente, ça aidera toujours à passer le cap.