5 plantes dépolluantes anti-tabac pour en finir avec le benzène

Les plantes dépolluantes anti-tabac sont de véritables purificateurs d’air naturels. La fumée des cigarettes dégage entre autres substances nocives, du benzène agent cancérogène avéré que l’on retrouve notamment dans les cas de leucémie.Cette substance est toxique même en très petite quantité. C’est en inhalant la fumée que l’exposition est maximale. Heureusement la nature vient à notresecours en absorbant cette substance hautement dangereuse.

La dépollution anti-tabac par les plantes, ça marche comment ?

Les plantes absorbent les substances nocives dégagées par la combustion du tabac à l’aide de leurs feuilles, puis les dirigent vers leur système racinaire.Celui ci va s’en nourrir et les transformer en CO2 puis les rejeter dans l’air ce qui va augmenter le taux d’oxygène. Plus la plante est importante et plus il y en a, meilleur sera le résultat.Il faut une plante pour 10 m² pour être efficace, mais certaines le sont plus que d’autres.

Certaines plantes sont donc à privilégier quand on a un fumeur à la maison. Voici le top 5 de ces plantes dépolluantes anti-tabac

Le palmier bambou (Chamaedorea)

Il capture le benzène contenu dans les volutes de fumée. Cultivé en pot, ce petit palmier à grandes feuilles tout droit arrivé des montagnes d’Amérique centrale, peut atteindre 1,50 m de haut. Il produitdes grappes de fleurs jaunes un peu comme celles du mimosa. Il appréciera un pot assez profond, une terre maintenue humide, de l’engrais pour palmier, de la lumièreet une température modérée. Un petit bémol, ses fruits sont toxiques.

Le Chlorophytum (Plante araignée)

Le chlorophytum, lui neutralise pratiquement tous les composants polluants. Les nuages de fumée des cigarettes contiennent du benzène en suspension, mais aussidu monoxyde de carbone, du goudron, du plomb, du toluène et bien d’autres.Le chlorophytum qui préfère la lumière indirecte nécessite peu de soins. Ses fleurs produisent de petites plantules qui vont setransformer en racines pour donner à leur tour d’autres plants.

Le Pothos ou Lierre du Diable (Scindapsus)

Cette petite plante de la famille des philodendrons est ultra résistante et très efficace dans l’assimilation des éléments issus du tabagisme.Elle ne nécessite pas beaucoup d’éclairage et ses besoins en eau sont modestes. Selon sa variété, le Pothos offre de belles feuilles brillantes en forme de cœurpanachées de vert et jaune (Scindapsus aureus) ou marbrées de blanc (Marble White). Un inconvénient pour cette plante, sa toxicité. A mettre à l’abri des enfants et animaux !

Le Spatiphyllum ou lys de la paix ou fleur de lune

La star des plantes dépolluantes anti-tabac. C’est la plus connue avec ses spathes blanches. Décorative et faciled’entretien, elle possède une grande capacité à éliminer les composés toxiques contenus dans le tabac. Une températurede 20 à 22° lui convient parfaitement.

Le Chrysanthème

La plus inattendue! Trop souvent associé à la décoration des cimetières, le Chrysanthème est pourtant tout aussi redoutable dans la dépollutionanti-tabac que ses consœurs. C’est une étude de la NASA à la fin des années 80 qui a fait entrer cette petite plante dans le cercle des plantes purificatrices d’air.Elle est alors apparue comme la championne des plantes dépolluantes des espaces clos. Une revanche pour cette vivace qui en plus de ne pasêtre chère, apporte une touche très colorée à votre intérieur.

Il existe bien sûr d’autres plantes dépolluantes anti-tabac comme le Yucca, le Lierre, le Ficus, l’Anthurium, l’Aglaonema ou le Dracaena. Le choix estimmense pour notre plus grand bonheur. En plus d’être belles, elles purifient l’air de nos intérieurs en le débarrassant des éléments néfastes rejetés à chaquebouffée ou échappés de la combustion d’un mégot, et qui polluent l’air de notre environnement.

Si installer des plantes dépolluantes anti-tabac est efficace pour assainir et purifier l’air, n’oubliez pas que la meilleure solution restetout de même d’aérer quotidiennement son logement