Peut on faire du sport pendant l’allaitement ?

C’est un fait, la pratique d’un sport améliore considérablement le système cardiovasculaire d’une personne. Cependant, est-il possible de reprendre les activités physiques pendant la période d’allaitement ? La réponse est oui, à condition de prendre quelques précautions. Les lignes suivantes contiennent plus d’informations sur ce sujet.

Pourquoi faire des exercices pendant l’allaitement ?

Pour produire du lait de qualité pour un bébé, les jeunes mamans doivent se nourrir d’une manière équilibrée. Dans la pratique, elles ont besoin d’aliments apportant en moyenne 450 calories. Le problème est que ce type de régime fait grossir. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de pratiquer une activité physique si son gynécologue a donné son accord. L’objectif est non seulement de brûler la graisse, mais aussi de tonifier les muscles. Il importe évidemment de modérer les mouvements à effectuer en fonction du corps de chaque individu. À ce propos, certaines personnes décident de se fier à un coach sportif pour profiter des bienfaits de l’activité physique. Il s’agit d’une idée judicieuse, mais qui requiert un peu d’investissement.

Les sports adaptés pendant la lactation

Il a été prouvé que la tranquillité et le calme présentent des effets positifs sur la lactation. Il est alors préconisé de pratiquer une activité relaxante. Pour commencer, il est possible de réaliser des gymnastiques visant à rendre plus fort les pectoraux. Ensuite viennent les exercices à l’extérieur permettant de retrouver la ligne, à l’instar de la marche rapide et de la natation. Pour information, une femme peut rependre le sport dès les premières semaines après la venue du bébé, si elle a accouché par voie vaginale. Par contre, il est astucieux d’attendre plus longtemps dans le cas d’une césarienne pour une cicatrisation pour rapide. S’il y a des doutes, mieux vaut toujours demander l’avis d’un professionnel.

Les sports à éviter pendant la lactation

Certaines activités physiques sont à éviter pendant l’allaitement. C’est par exemple le cas des mouvements qui entraînent une consommation importante d’énergie. Parmi la liste, on retrouve, le ski de fond, le tennis, le running, etc. Il faut se souvenir qu’en donnant le sein à son bébé, une mère consomme déjà environ 450 calories par jours. Il n’est donc pas nécessaire d’augmenter davantage la dépense d’énergie au risque de s’épuiser. Par ailleurs, les exercices physiques nécessitant un écartement des jambes et la position assise trop longtemps sont à bannir. Autrement dit, il n’est pas conseillé de faire du vélo surtout si la mère a subi une épisiotomie durant son accouchement.

En conclusion, il est donc bien possible de reprendre le sport pendant les périodes d’allaitement, mais il faut choisir les activités en fonction de l’état de santé de la jeune maman. L’idéal est de demander l’avis de son gynécologue afin d’éviter les problèmes. Faire confiance à un coach est également une excellente alternative pour connaître les exercices adaptés à ses besoins. Il est préférable de s’orienter vers des activités douces comme le yoga ou la natation lente.