Coup de projecteur sur le contour des yeux

Coup de projecteur sur le contour des yeux
Votez pour cet article

Le contour des yeux mérite d’être mis en lumière, il y a tant de choses à dire sur lui. Indicateur de notre degré de fatigue (ou de notre mauvaise hygiène de vie…), il se révèle aussi un marqueur du temps fiable. Découvrez toutes les subtilités de cette zone du visage si particulière. Et apprenez à la défendre ! Choix du contour des yeux, gestes d’application, remèdes miracles, mise en valeur… A la fin de l’article, vous saurez absolument tout sur le contour des yeux.

Attention, zone sensible !

Certaines parties du corps humain sont plus sensibles que d’autres. Le contour de l’œil, par exemple, se caractérise par sa grande fragilité. Il s’agit de la zone la plus fine du visage au coude-à-coude avec le contour des lèvres.

En cause, un manque de glandes sébacées et de fibres de collagène et d’élastine. Les glandes sébacées forment une barrière de protection naturelle qui préserve la peau des agressions extérieures. Par conséquent, le contour des yeux n’a aucun bouclier pour l’aider à se protéger.  Quant aux fibres de collagène et d’élastine, il s’agit de deux protéines responsables de la cohésion et de l’élasticité des tissus.

Pauvre de ces substances, mais riche en mastocytes. Malheureusement, celle-ci contribue à faire d’elle une zone sujette au risque d’intolérance et d’allergie. Et comme si cela ne suffisait pas, l’irrigation sanguine est retardée à cet endroit du corps. Le contour des yeux serait-il une zone maudite ?

Enfin, cette sensibilité s’accompagne d’une hyper sollicitation, ce qui favorise sa vulnérabilité. En effet, la peau autour des yeux ne trouve jamais de repos. Avec 22 muscles dont 14 qui s’activent toutes les 10 secondes pour hydrater la cornée, difficile de trouver un moment de répit. Sans compter les 10 000 battements de paupières quotidiens…

De la fatigue, mais pas seulement…

Vos paupières sont lourdes… Pourquoi ?

Les vilaines poches sous les yeux correspondent à un gonflement de la paupière inférieure, et n’ont rien à voir avec les cernes. Une mauvaise circulation sanguine ou un dérèglement des tissus lymphatiques sont souvent à l’origine de leur apparition.

Les poches sous les yeux peuvent être provisoires ou durables, et s’apparenter à un gonflement ou à un véritable glissement de terrain (oui, oui !).

En réalité, l’âge y est pour beaucoup. Au fil des années, la peau sous les yeux se relâche et les vaisseaux sanguins et lymphatiques tournent au ralenti. Parce que les échanges ne se font plus correctement, les paupières gonflent sous l’effet de la rétention d’eau.

D’autre part, la graisse présente dans l’œil pour faire tourner l’orbite peut glisser sous la paupière inférieure. Cela explique la présence des poches sous les yeux et la comparaison, peu flatteuse, avec le glissement de terrain…

Ajoutons que des facteurs peuvent entraîner un gonflement de la paupière. Parmi eux, les allergies, piqûres d’insectes et traumatismes de l’œil.

Que faire ?

Heureusement, cet inconfort esthétique sans gravité peut être résorbé grâce à des gestes très simples :

  • appliquer des compresses froides sur le contour des yeux ;
  • surélever l’oreiller pendant la nuit pour lutter contre l’accumulation de lymphe au niveau du visage ;
  • se démaquiller avec application avant d’aller se coucher ;
  • surveiller son alimentation et notamment sa consommation de sel qui favorise l’accumulation d’eau ;
  • adopter une bonne hygiène de vie en limitant sa consommation d’alcool et de tabac, et en dormant au moins 8 heures par nuit.

En revanche, si le gonflement de la paupière est sévère et ne s’estompe pas, ou s’il s’accompagne d’autres maux tels que rougeurs, démangeaisons ou douleurs, consultez votre médecin.

Enfin, dans les cas les plus extrêmes, il est possible de recourir à la chirurgie esthétique. La blépharoplastie consiste à retirer les petits amas graisseux sous la paupière inférieure pour corriger l’effet vieilli et fatigué. Le résultat s’avère immédiat et durable dans le temps. Comptez une quinzaine d’années avant le retour des poches sous les yeux, de quoi voir venir !

Vos cernes parlent pour vous… Pourquoi ?

Disgracieux sous l’œil, les cernes trahissent le plus souvent un manque de sommeil. Mais pas seulement… En effet, il existe d’autres raisons qui peuvent expliquer l’apparition des cernes. Suivant la couleur de la marque, il est possible d’en déterminer le facteur responsable.

Des auréoles bleutées ou violettes sous les yeux sont étroitement liées à une mauvaise circulation sanguine, souvent engendrée par de la fatigue.

Les cernes dorés ou sombres, eux, sont appelés « cernes bistres ». C’est la surproduction naturelle de mélanine qui entraîne leur apparition. Le contour de l’œil peut prendre différentes

nuances, du doré au marron. Généralement, on constate ces signes chez les peaux méditerranéennes. Ces cernes sont également réputés comme héréditaires.

Que faire ?

Pas de fatalité ! Il est possible de venir à bout des cernes. Comme les poches sous les yeux, ce problème se solutionne grâce à quelques gestes beauté :

  • éliminer les impuretés en se démaquillant correctement ;
  • appliquer un soin contour des yeux spécial cernes matin et soir en nourrissant bien toute la zone autour de l’œil ;
  • masser le contour de l’œil de manière circulaire pour favoriser la circulation du sang ;
  • adopter une bonne hygiène de vie en limitant sa consommation de tabac et alcool, et en dormant suffisamment !

V’là le temps des rides

Pourquoi ?

Les rides représentent les premiers marqueurs du temps. Et ce sur quoi on a tendance à se focaliser en se regardant dans le miroir.

En effet, au fil des années, la peau perd de son élasticité et devient plus sèche. Le relâchement des fibres élastiques et de collagène, ainsi que le manque d’hydratation entraînent la formation de ridules. Le plus souvent, les premières rides d’expression apparaissent dans l’angle externe de l’œil. Il s’agit des pattes d’oie !

Que faire ?

Mieux vaut prévenir… Avant même l’apparition des premières rides autour des yeux, vous pouvez appliquer un soin contour de l’œil, vers 25 ans. Cette routine beauté retardera l’arrivée des pattes d’oie.

Et si le temps n’est plus à la prévention, adoptez les bons réflexes pour limiter l’installation des rides. Evitez, dans le désordre, le tabac, l’alcool, le soleil et le froid. En effet, tous ces facteurs, appelés radicaux libres, possèdent un impact sur l’accélération du vieillissement cutané.

Pensez également à vous démaquiller consciencieusement au moment du coucher, même en cas de grosse fatigue. Et hydratez votre peau quelle que soit sa nature (sèche, mixte ou grasse) avec un soin hydratant.

Enfin, lorsque les rides sont trop marquées autour des yeux, il existe des solutions. Vous pouvez opter pour la médecine esthétique avec injection d’acide hyaluronique. Le produit va repulper la zone concernée. L’opération doit être conduite deux fois par an.

De son côté, le laser fractionné améliore la qualité de la peau en stimulant les cellules qui fabriquent le collagène et l’élastine. Les rides sont ainsi atténuées pendant deux ans. Et pour aller encore plus loin, il y a le laser Co2 fractionné, qui vient à bout des rides profondes et des peaux sans élasticité.

Les soins spécifiques au contour des yeux

Il existe plusieurs soins contour des yeux, à utiliser seul ou à plusieurs. A vous de faire votre choix.

Crème VS sérum

Une vraie crème !

La crème occupe le haut du podium en matière de soin hydratant. Mais pourquoi est-elle aussi populaire au rayon produit de beauté ?

D’abord, la crème est obtenue par un procédé d’émulsion d’une phase aqueuse dans une phase huileuse, ce qui explique sa texture crémeuse et onctueuse. On aurait presque envie de la manger ! A noter cependant, il existe aussi des crèmes plus liquides que d’autres, d’où l’importance de bien la choisir.

Ensuite, la crème contour des yeux hydrate l’épiderme en profondeur et reconstruit son film hydrolipidique. Il s’agit d’une fine couche recouvrant la totalité de la surface de l’épiderme humain. Elle nous sert pour nous protéger des agressions extérieures et nous hydrater. Mais, lors du nettoyage de la peau, nous retirons le film hydrolipidique. Grâce à la crème, il revient !

Le sérum ne perd pas de temps !

Première différence avec la crème, le sérum est issu de l’émulsion d’une phase huileuse dans une phase aqueuse et non le contraire. Par conséquent, le sérum se révèle beaucoup plus liquide que la crème.

Autre particularité, il pénètre et hydrate la peau en profondeur, et de manière immédiate. La peau absorbe le sérum très rapidement, comme si elle avait une grande soif à épancher !

Le sérum s’avère aussi plus concentré en actifs que la crème contour des yeux. Son efficacité se révèle donc optimale. Et il n’y a pas besoin de se tartiner de sérum pour profiter de ses bienfaits sur la peau. Une noisette suffit largement.

C’est possible de prendre les deux ou pas ?!

Même si la crème présente de nombreux atouts, le sérum reste le soin le plus approprié pour le contour des yeux en raison de sa texture.

Cependant, il n’est pas obligatoire de faire un choix entre les deux. Crème et sérum ne s’opposent pas forcément pour cette zone du corps. Ils sont tout à fait compatibles. D’ailleurs, si vous souhaitez offrir une action complète à votre peau, il est conseillé d’utiliser les deux soins.

Commencez par appliquer votre sérum contour des yeux sur votre peau nettoyée et sèche, puis complétez avec votre crème. Le tout en faisant preuve de délicatesse. N’oubliez pas, il s’agit d’une zone sensible !

Et l’huile, dans tout ça ?

Au milieu des crèmes et sérums, l’huile essaie de se frayer un chemin vers votre œil. Dans l’absolu, cette solution s’avère idéale pour contrer les rides. En revanche, dans la pratique, il y a comme un hic…

En effet, la texture grasse de l’huile ne convient pas à tous les types de peaux. Un derme sec et déshydraté ne profitera pas des bienfaits de l’huile. A contrario, une peau épaisse aura bien du mal à absorber la solution.

D’autre part, l’application de l’huile autour de l’œil est déconseillée en journée. Attendez plutôt le soir pour en mettre sur votre visage. Appliquez par tapotement sur la paupière inférieure et supérieure, en veillant à ne pas frotter. Prenez garde également à ce qu’aucune goutte d’huile ne s’échappe dans votre œil.

Les peaux matures se tourneront sans hésitation vers l’huile de figue de barbarie. Il s’agit d’une huile dont la réputation n’est plus à faire. Une véritable huile de jouvence ! En effet, cette solution se révèle riche en vitamine E et en stérols, ce qui permet de lutter efficacement contre le vieillissement cutané.

Efficaces à un degré moindre, les huiles d’avocat, d’argan, d’amande douce représentent des soins alternatifs intéressants pour lutter contre le temps qui passe.

Dans tous les cas, si vous constatez un gonflement de la paupière après l’application d’une huile autour de l’œil, cessez le soin. Déduisez-en que l’huile ne convient pas à votre type de peau, et tournez-vous vers le duo crème/sérum.

Le soin qui vous veut du bien

Dans le commerce, il existe une multitude de soins contour des yeux. Certaines marques mettent en avant des arguments marketing pour vendre leurs produits. Et en tant que consommateur, impossible de ne pas remarquer les gros écarts de prix.

Mais plutôt que d’élire un laboratoire de cosmétiques, il y a certains critères à prendre en compte. En fait, vous devez avant tout sélectionner le produit qui correspond à votre profil !

Un problème, une solution

Avant de se ruer sur n’importe quel soin contour des yeux, il faut définir l’origine du problème. Pourquoi avez-vous des poches sous les yeux ou des cernes ?

S’il s’agit de problèmes d’ordre circulatoire, optez pour un soin qui contient des actifs favorisant la circulation sanguine. Sélectionnez un produit composé d’arnica, escine, hamamélis ou ruscus.

Pour les cernes colorés, misez sur des formules hydratantes à base de café ou thé vert. Et celles qui ont des valises sous les yeux opteront pour des soins de jour avec un embout en métal. En effet, son contact froid lors de l’application décongestionnera la zone concernée. Autre astuce, mettez la crème ou le sérum au réfrigérateur, surtout s’il fait 40° C à l’ombre.

D’autres soins contour des yeux s’attaquent aux premières rides. Pour chasser les marques du temps, utilisez un soin avec des propriétés anti-âge. Tous les produits, sans exception, hydratent et nourrissent également la peau. Et pour mettre toutes les chances de votre côté, tournez-vous vers les formules dotées d’ingrédients gorgés d’eau, comme l’aloe vera.

La texture

Pour des raisons de confort, la texture du produit fait partie des premiers critères à prendre en compte.

Préférez les soins aux textures fluides pour cette zone fragile du visage. Une crème légère plutôt qu’épaisse pour ne pas boucher les pores de la peau.

Petit conseil, n’utilisez pas un contour des yeux trop riches, surtout le soir au moment du coucher. Le matin à la levée, vos yeux seront gonflés et hydratés en excès. Pour la nuit, mieux vaut privilégier les sérums ou les contours des yeux à la caféine. Pas d’inquiétude, cela ne vous empêchera pas de dormir. Au contraire, vos yeux auront l’air reposé.

Dans tous les cas, faites impasse sur les textures irisées qui  souligneront non pas votre regard mais le volume de vos poches. On a déjà connu plus sympa !

Des bons ingrédients sinon rien

Regardez toujours la liste des ingrédients en privilégiant les actifs indispensables tels que les agents hydratants (vitamine B5, acide hyaluronique…) et les actifs apaisants (aloe vera, eau de bleuet, concombre…). En revanche, fuyez les composants irritants comme le parfum.

Enfin si vous avez envie d’un teint lumineux autour des yeux, privilégiez le nacre dans la composition de la crème.

Quand la nature s’en mêle

Choisissez aussi un soin adapté à votre type de peau. Il existe des crèmes spécifiques aux peaux sensibles, par exemple. Si votre peau a la fâcheuse tendance à rougir et/ou à tirailler, optez pour un soin hydratant apaisant spécial contour des yeux.

Une question d’âge

Optez pour un soin contour des yeux en adéquation avec votre âge et la maturité de votre peau.

Dès 25 ans, il est possible d’utiliser un soin pour lutter contre les poches sous les yeux ou prévenir les rides. Mais mieux vaut miser sur une texture fluide et pas trop riche.

A 40 ans, une femme se tournera plutôt vers des formules plus nourrissantes sans être trop riches.

Et pour les peaux matures, comprenez après 50 ans, il existe des produits couteau suisse. Ces soins multi-usages traitent plusieurs problèmes à la fois  (rides, cernes, poches sous les yeux…).
Puisqu’à cet âge les rides sont plus marquées et les paupières ont tendance à la relâche, choisissez un soin contour des yeux en capacité de relancer la production de fibres de collagène et d’élastine.

Toujours avec application

Peu importe la forme sous laquelle se présente le produit, qu’il s’agisse de gel, crème ou roll-on, il faut y aller doucement… N’oubliez pas, il s’agit d’une zone à protéger ! Adoptez la bonne gestuelle d’application.

Première chose, ne forcez jamais la dose !  Une noisette de produit (une tête d’épingle, pas plus) suffit pour obtenir des résultats.

Appliquez le soin à l’aide de votre annulaire. Cela doit ressembler d’abord à du tapotement. Puis lissez de l’intérieur vers l’extérieur, et du bas vers le haut. Concentrez-vous sur la partie osseuse qui forme le contour de l’œil.

S’il s’agit d’un contour des yeux anti-âge, remontez sous et sur l’arcade sourcilière. En revanche, ne passez jamais de produit sur la paupière mobile.

L’objectif de ces automassages est multiple : stimuler la microcirculation sanguine et décongestionner le contour des yeux pour éviter les poches et les cernes.

Le choix du bio

La liste des ingrédients de n’importe quel cosmétique doit figurer en bonne place sur l’emballage ou le flacon. Les ingrédients sont listés par ordre décroissant du fait de leur volume contenu dans le produit. Généralement, « aqua » (l’eau) apparaît en premier, mais il faut surtout s’intéresser aux petits derniers. Souvent présents en très faible quantité, ils sont pourtant redoutables en termes d’allergies. Il s’agit d’ingrédients de synthèse comme les conservateurs.

Lorsque l’on sait que la zone des paupières se révèle ultra sensible aux allergies, mieux vaut se tourner vers des produits plus naturels.

Le bio représente une bonne solution pour s’armer contre la présence d’allergènes. En effet, les ingrédients d’origine naturelle remplacent les produits de synthèse dans la composition des soins contour des yeux bio.

Les produits composés d’actifs naturels issus de l’agriculture bio ne présentent pas de risques pour les peaux fragiles. La zone de l’œil ne craint ni agression ni irritation.

Et pour joindre l’utile à l’agréable, profitez également des flagrances fleuries de certains produits ou de doux parfums de miel.

Enfin, bio ou pas bio, vérifiez toujours les dates de péremption de vos contours des yeux, et fermez toujours les flacons après utilisation.

Le démaquillage des yeux

Une étape primordiale et qui intervient avant n’importe quel soin.

Pourquoi faut-il en passer par là ?

Le démaquillage des yeux fait partie de la routine beauté. Souvent considérée comme une tâche rébarbative (surtout lorsque l’on rentre de soirée…), elle s’avère pourtant capitale pour le soin des contours des yeux.

Et ne vous fiez pas aux apparences, le démaquillage ne consiste pas seulement à s’ôter le mascara ou le fond de teint. Même celles qui ne se maquillent pas doivent en passer par là.

Autre scoop, le démaquillage ne s’effectue pas seulement le soir, à la fin de la journée. On peut aussi, et c’est même conseillé, se démaquiller le matin, après une bonne nuit de sommeil.

Besoin d’une démonstration ? Très bien !

Se démaquiller les yeux permet de :

  1. Libérer sa peau de toutes les substances irritantes (particules de poussière, sébum, cellules mortes…). L’idée consiste à faire place nette et à laisser respirer sa peau en éliminant tous les facteurs d’agression. Et ils sont nombreux !
  2. Retirer les toxines. Au cours de la nuit, notre peau (la chipie !) secrète des toxines, d’où l’importance de se nettoyer le visage le matin.
  3. Eliminer le mascara. Si vous ne le retirez pas soigneusement, il risque de casser vos cils ou de les faire tomber. D’autre part, le produit de maquillage peut également abimer le film lacrymal qui protège la cornée. Cela peut engendrer des picotements et irritations.
  4. Pour se maquiller à nouveau, il est indispensable d’être démaquillé. Le cas contraire, les fards adhèrent mal à la peau et virent au bout de quelques heures.
  5. Enfin, à long terme, zapper l’étape du démaquillage peut avoir des conséquences. La peau se trouve en état de stress et se révèle beaucoup plus réactive avec apparition de boutons, rougeurs et autres réjouissances. La peau vieillit également plus vite avec la survenue de rides.

Qui aura votre peau ?

Pour nettoyer et démaquiller votre peau, et notamment le contour de vos yeux, il existe plusieurs produits sur le marché.

Le matin, une eau micellaire suffit. La solution peut également être utilisée en cas de maquillage léger. Tamponnez la peau et les cils avec un coton imbibé d’eau micellaire.

De son côté, le lait démaquillant reste un must. Niveau confort, il a tout pour plaire. Il convient bien aux peaux sensibles. Une fois appliqué sur les yeux, éliminez-le à l’eau.

D’autre part, l’huile peut être utilisée comme démaquillant, mais avec précaution. En cas de gêne oculaire, par exemple, il est préférable d’y renoncer. Le film lacrymal peut également mal supporter le produit. Dans tous les cas, l’huile se rince à l’eau.

Enfin, la lotion biphasée se révèle adaptée au waterproof. Le démaquillant possède une phase huileuse qui permet de retirer le mascara et l’eye-liner waterproof. Après opération, terminez par un rinçage à l’eau.

Comment choisir son démaquillant ?

Un choix qui ne doit rien au hasard.

En fonction de son maquillage

Si vous utilisez un make up waterproof ou avec une formule « longue tenue », optez davantage pour des démaquillants gras. Mais attention, ces produits doivent être utilisés de manière ponctuelle. En effet, ils contiennent des tensio-actifs qui altèrent le contour de l’œil.

En revanche, en cas de maquillage léger, vous pouvez vous limiter à des démaquillants moins riches.

Selon son type de peau

Celles qui ont la peau grasse ou mixte éviteront à tout prix les textures trop grasses qui étouffent la peau.

Les peaux sèches se tourneront, elles, vers le lait démaquillant qui hydrate suffisamment la peau. Et elles éviteront l’eau micellaire qui dessèche le derme.

En général, il est préférable d’utiliser des produits avec une forme aqueuse car ils sont mieux adaptés à la nature de l’œil. Respectez également la spécificité du produit et choisissez un démaquillant pour les yeux. Les solutions pour le visage ne seront employés que ponctuellement.

Enfin, les eaux florales possèdent de multiples bienfaits. Optez pour l’une d’elle (bleuet, camomille, hamamélis…) pour leur pouvoir décongestionnant. De son côté, le thé vert se révèle un bon draineur.

Les gestes qui peuvent sauver une peau

Vous pensez que se démaquiller se fait en deux trois mouvements ? Grave erreur ! Pour que l’action soit efficace, les gestes doivent être précis. Il s’agit d’une routine beauté de haute importance pour votre peau, et qui n’est pas à prendre à la légère. Cependant, le démaquillage ne requiert pas beaucoup de temps. Donc, aucune excuse pour celles qui n’aiment pas s’éterniser dans la salle de bains.

Commencez par humidifier le coton sur lequel vous déposez le produit démaquillant. Cela limitera les irritations. En effet, un coton sec peut représenter un risque pour l’œil.

Déposez le coton sur les paupières, puis sur les cils, sans frotter. Posez quelques secondes  avant de retirer le coton doucement.
Et un coton différent pour chaque œil ! N’oubliez jamais, le contour de l’œil mérite toutes les précautions.

Et maintenant, comment en mettre plein les yeux ?

Besoin d’un éclaircissement ?

Quelques remèdes de grand-mère se révèlent des astuces toutes simples pour éclaircir le contour des yeux.

Les huiles végétales sont reconnues pour éclaircir le contour des yeux. L’huile d’amande, par exemple, figure comme la plus efficace en la matière.
Vendue en pharmacie et parapharmacie, elle nécessite une application régulière avant d’obtenir les premiers résultats.

Le concombre, lui aussi, peut apporter son aide pour éclaircir le contour de l’œil. Préparez du jus de concombre pur, mélangez avec un peu de jus de citron, puis étendez sur le contour des yeux pendant un quart d’heure. Rincez, admirez ! Au bout de quinze jours d’application quotidienne, vous constaterez le changement.

Les pommes de terre contiennent aussi des agents blanchissants naturels. Imbibez un coton avec le jus d’une pomme de terre crue et placez-le sur votre œil pendant une dizaine de minutes. Rincez !

Le jus de tomate et le jus de citron sont recommandés pour se débarrasser des cernes. Mélangez les deux solutions sur un coton, puis disposez-le sur vos yeux pendant environ 10 minutes. Le jus de citron peut également être utilisé seul.

Ces différentes astuces ne seront efficaces que si vous les accouplez à de bonnes habitudes, c’est-à-dire dormir et s’hydrater suffisamment.

Opération camouflage, sortez le maquillage !

Et si un coup de pinceau venait cacher vos cernes, vos poches sous les yeux ou vos rides ?  A condition d’avoir les bons gestes, l’opération sera une réussite.

La chasse aux cernes

meilleur contour des yeux

Anticernes et correcteurs n’élimineront pas les marques de fatigue, mais les camoufleront le temps d’un rendez-vous. Pratique, non ?

L’anticerne fait partie des indispensables dans une trousse de maquillage. Le produit permet de gommer les vilaines petites colorations sous l’œil.

Choisissez un anticerne un ton plus clair que votre carnation. Appliquez-le sur votre peau après avoir étalé votre fond de teint sur le visage. De cette manière, le produit adhérera mieux à votre peau. Et jamais de couche épaisse ni de trop grande quantité.

Il suffit d’exercer trois pressions avec le pinceau sur les cernes à des endroits précis : sur le coin interne, au milieu, et sur le coin externe. Avec votre doigt, tapotez pour lissez le produit. Veillez à ne jamais faire un seul mouvement en allant du coin interne vers le coin externe. Ce geste creuserait encore plus vos cernes… Vous pouvez également remplacer le pinceau par le doigt, ça marche aussi !

Enfin, pour fixer l’anticerne sur la peau, on rajoute un peu de fond de teint, puis on se maquille comme d’habitude.

Si vos cernes sont vraiment très prononcés, mélangez un peu de soin contour des yeux avec votre anticerne. Un combo gagnant pour effacer les marques de fatigue ! Dans tous les cas, le résultat doit être le plus naturel possible.

C’est dans la poche !

Pour s’attaquer à vos poches sous les yeux, utilisez un fond de teint plutôt mat, ainsi qu’un correcteur similaire à votre carnation. L’idée consiste à camoufler le relief des poches. Appliquez le correcteur juste sous la poche dans la partie la plus marquée.

Sélectionnez également un crayon clair pour donner un côté lumineux à votre regard. Un trait de crayon sur le coin interne de l’œil agrandira vos yeux en leur donnant un air réveillé.

De la même manière, fuyez les fards à paupières sombres qui vous donneront des yeux de pandas. Optez pour des teintes naturelles et chaudes. Agrandissez aussi votre regard avec un bon mascara.

Victoire sur le temps par KO

Camoufler ses rides sous une épaisse couche de fond de teint s’avère une mauvaise idée. Au contraire, il convient d’opter pour une fine couche. Choisissez un produit fluide et liftant afin de cacher les ridules au maximum.

Appliquez le fond de teint avec délicatesse à l’aide d’un pinceau, toujours de l’intérieur du visage vers l’extérieur.

Enfin, pour estomper les rides autour des yeux, choisissez plutôt un fard nude tout en douceur. Oubliez les ombres à paupière pailletées ou nacrées qui donneront du relief à vos pattes d’oie. Appliquez également du mascara sur vos cils supérieurs pour mettre en valeur votre regard.