Serviettes de maternité : pour quoi faire

L’accouchement est souvent comparé à une véritable épreuve physique, et ce, à juste titre ! Le corps a alors besoin d’un certain laps de temps de récupération en prenant en compte tous les désagréments psychiques et physiques inévitables. En effet, juste après un accouchement, des saignements assez abondants jours surviennent pendant plusieurs jours, ce qui est un phénomène tout à fait naturel dû à la cicatrisation du vagin et du col de l’utérus. Ces saignements, appelés lochies, correspondent surtout à des débris de membrane placentaires, des caillots sanguins issus de plaies vaginales ou sur le col de l’utérus. L’écoulement des lochies dure environ 3 à 5 jours, parfois jusqu’à 2 semaines : c’est la période appelée « suite de couches » ou post-partum. Durant cette période, le col de l’utérus n’est pas encore bien complètement refermé, et il est donc généralement déconseillé d’utiliser des tampons ou une coupe menstruelle, pour éviter tout risque d’infection. Les serviettes de maternité sont alors indiquées : elles sont adaptées aux flux importants et sont plus absorbantes que des serviettes hygiéniques classiques.

Les différents types de serviettes de maternité

Dans certaines maternités, les serviettes de maternité, également appelées serviettes post-accouchement, sont fournies pour les premiers jours de la maman. Toutefois, les marques ou les matières de ces serviettes ne conviennent pas forcément à tout le monde. C’est pourquoi nous vous expliquons ci-après quels sont les types de serviettes afin de vous aider à faire le choix qui vous convient le mieux.

Les serviettes de maternité jetables, qui se trouvent en pharmacie ou dans les enseignes de grande distribution. Ce sont des serviettes épaisses, longues et larges afin de bien absorber les pertes de sang abondantes qui suivent l’accouchement. Il est conseillé de choisir les serviettes spécifiquement adaptées à la maternité, car des serviettes hygiéniques classiques, même épaisses, pourraient ne pas être assez absorbantes. De plus, elles peuvent contenir des substances irritantes pour la peau et la muqueuse.

Les serviettes post-accouchement lavables sont généralement moins épaisses, mais très absorbantes également. Elles sont hypoallergéniques, en coton ou en matière naturelle et plus douce pour la peau. Elles s’utilisent comme les serviettes jetables, mais elles sont réutilisables et se lavent très facilement en machine. Cela évite de devoir utiliser une quantité importante de serviettes jetables qui sont néfastes pour l’environnement. En plus d’être plus écologiques, elles sont également plus économiques que les serviettes jetables. Ce type de serviettes sont facilement disponibles sur les sites de produits bio et écologiques ou dans les enseignes bio également.

La période post-accouchement, à distinguer du retour de couche

Les lochies qui sont les saignements observés dans les jours suivant un accouchement sont parfois confondues avec le retour de couche. Le retour de couche est simplement le retour des règles « normales », c’est-à-dire lorsque le cycle menstruel se remet en place. Cela est très variable selon les femmes, si elles allaitent ou pas. En effet, avec l’allaitement, le retour de couche est retardé et peut arriver seulement 4 à 6 mois après l’accouchement.

En général, le retour de couche arrive 4 à 8 semaines après l’accouchement (parfois plus), le vagin et le col de l’utérus ont eu le temps de cicatriser, et il est tout à fait possible d’utiliser des protections intimes « classiques » qui étaient déjà utilisées avant la grossesse : tampons, coupes menstruelles, serviettes hygiéniques classiques…

Conseils d’utilisation des serviettes de maternité

Que vous ayez choisi les serviettes de maternité jetables ou lavables, sachez que vous devrez vous munir d’une quantité suffisante pour les premiers jours de saignement post-accouchement. Les saignements peuvent être extrêmement abondants, semblables à une hémorragie.

En général, pour votre confort il est conseillé de changer la serviette de maternité chaque heure (ou chaque deux heures maximum). Cela permet également d’éviter de possibles infections dues au développement de bactéries. De plus, il est préférable d’observer l’aspect et la couleur de ces saignements. En cas d’anomalie, de mauvaise odeur ou de couleur verdâtre, il est impératif d’avertir un médecin.

Les couches spéciales maternité : une alternative aux serviettes

Si vous n’êtes pas à l’aise à l’idée de devoir mettre des serviettes longues et épaisses après votre accouchement, sachez qu’il est également possible d’utiliser des couches spécialement adaptées pour cette situation. Les couches peuvent être plus pratiques et confortables à porter. En cas d’épisiotomie ou de césarienne, la couche peut être moins gênante à porter avec moins de frottements sur les cicatrices. Toutefois, il peut être contraignant de mettre la couche post-accouchement, surtout si la mobilité des jambes est encore réduite.
Dans tous les cas, il est essentiel d’avoir une bonne hygiène intime, car le corps est plus sensible aux infections.